“Je vous parle d’un temps, que les moins de vingt ans, ne peuvent pas connaître”. En effet, les plus jeunes peuvent avoir l’impression qu’internet a toujours existé tellement il fait partie intégrante de notre vie de tous les jours. Mais ceux qui ont eu la chance de vivre cette époque formidable qu’a été les années 90, peuvent certainement en témoigner. Avant la naissance du web, la vie était bien différente

Effectivement, on peut considérer internet comme une révolution aussi importante que l’arrivée de l’électricité. Internet est omniprésent dans notre vie à tous. Quand nous réservons un hotel sur Booking, quand nous regardons une série sur Netflix, quand nous cherchons la réponse à une question sur Google ou encore quand nous commandons un produit sur Amazon.

Nous utilisons tous internet, mais peu d’entre nous connaissent son histoire. Parcourons ensemble à travers cet article l’histoire d’internet et la naissance du web.

Les événements marquants de l’histoire d’internet

Commençons par regarder cette infographie qui contient les événements marquants de l’histoire d’internet. Nous verrons ensuite chacun d’entre eux plus en détails, de l’invention du premier modem à l’éclatement de la bulle internet.

Le premier modem

En septembre 1940 Georges Stibitz qui était chercheur aux laboratoires Bell a réussi à faire communiquer un téléscripteur de l’université de Darmouth avec un calculateur de nombres compexes situé à New-York via le réseau téléphonique.

Mais ce n’est qu’en 1958 que les laboratoires mettent au point le premier modulateur/démodulateur (également appelé modem). Cet appareil est capable de transformer les signaux numériques (utilisés par les ordinateurs) en signaux analogiques (transmissibles par ligne téléphonique). Cette invention est la première qui a contribué à la naissance du web.

Le premier modem AT&T 1958
Premier modem d’une vitesse de 10 caractères par seconde

Sachez que les laboratoires Bell n’en sont pas à leur coup d’essai. Leur créateur n’est rien qu’Alexander Graham Bell (inventeur du téléphone). Aujourd’hui rachetés par Nokia, les laboratoires Bell sont détenteurs de plus de 29000 brevets et en déposent 3 nouveaux chaque jour. Parmi leurs inventions les plus connues on retrouve : le réseau téléphonique, les transmissions télévisuelle, les communications satellite, la famille de systèmes d’exploitation UNIX, le langage C et C++.

L’idée révolutionnaire

En pleine guerre froide, l’US Air Force cherche un moyen de créer un système de communication militaire capable de résister à l’explosion d’une bombe nucléaire. Ils demandent donc à un petit groupe de chercheurs de travailler sur la question. Et c’est ainsi qu’en 1962 naquit le tout premier système de communication décentralisé. Même si une des machines était détruite, le système pouvait continuer à fonctionner.

La création d’ARPANET

En 1969, en parallèle aux premiers pas de l’homme sur la lune. Le réseau ARPANET considéré comme le précurseur d’internet fut créé. Son but premier n’avait rien à voir avec un quelconque objectif militaire (bien qu’il fût créé par l’ARPA qui dépendait du département de la défense). Son but premier était de relier 4 universités américaines.

Le réseau ARPANET

Ce réseau est considéré comme le précurseur d’internet car :

  • Si un ou plusieurs nœuds tombaient le réseau continuait à fonctionner sans problème.
  • La communication entre machines se faisait sans machine centralisée.

En 1973, la Norvège et l’Angleterre rejoignent le réseau avec chacune 1 ordinateur. En 1984 on comptait 1000 ordinateurs connectés. En 1987, 10 000 et en 1989, 100 000 ordinateurs étaient inter-connectés.

Le premier email

En 1971, Ray Tomlinson inventa un nouveau mode de communication, le courrier électronique. En 1972, Lawrence G. Roberts améliora les possibilités offertes par le courrier électronique. En créant la première application capable de recevoir, d’archiver, de répondre et de transférer un email.

Le premier email et la naissance du web

Le contenu du premier email écrit par Ray Tomlinson était le suivant :

QWERTYUIOP

À l’époque, le caractère @ permettait déjà de séparer le nom d’utilisateur de l’adresse de la machine.

Le protocole TCP

Avant 1976 le protocole qui était utilisé sur ARPANET était le protocole NCP. Mais celui-ci ne gérait pas le contrôle d’erreurs. Ce protocole ne pouvait donc être utilisé sur ARPANET que si l’infrastructure était 100% maîtrisée. En d’autres termes, si des soucis se produisaient durant l’envoie des données, aucune solution n’existait dans le protocole pour les détecter.

C’est donc pour pallier à ce manque, que Bob Kahn travailla sur l’élaboration d’un nouveau protocole. Ce nouveau protocole s’appelle TCP et est capable de gérer le contrôle d’erreurs. Pour ce faire, celui-ci fragmente les données en petits paquets. Ceux-ci sont numérotés et possèdent des sommes de contrôle qui permettent de vérifier leur intégrité. Si un paquet est perdu ou invalide, un mécanisme permet de demander que celui-ci soit ré-envoyé.

Le protocole TCP ARPANET

C’est donc en 1976 que le protocole TCP fut adopté sur ARPANET, à cette époque le réseau comptait 111 machines reliées entre elles.

Le système DNS

Avant 1984, chacune des machines sur le réseau devait tenir à jour une table de nommage (fichier qui contenait le nom de chaque machine présente sur le réseau ainsi que leurs adresses correspondantes). Quand on voulait dialoguer avec une machine il suffisait d’utiliser son nom et la table de nommage faisait la correspondance avec son adresse. Cela fonctionnait bien mais à chaque nouvelle machine qui apparaissait sur le réseau, l’ensemble des machines déjà présentent devaient mettre à jour manuellement leur table de nommage. Vous pouvez imaginer le travail nécessaire si le réseau compte 1 million de machines.

C’est pour résoudre ce problème que le DNS (Domain Name System) a été créé dès 1984. Ce système distribué permettait de faire la même chose que la table de nommage mais était distribué. Chaque machine qui voulait dialoguer avec une autre devait passer par le DNS pour obtenir son adresse en envoyant son nom.

Le DNS domain name system

C’est toujours le cas aujourd’hui, les noms de domaine de sites web sont traduits en adresses IP via un DNS.

Tim Berners-Lee et la naissance du web

Au début des années 90 Tim Berners-Lee travaillait (au CERN) sur un projet nommé World Wide Web. Le but de ce projet était de combiner 3 technologies existantes à l’époque. Les ordinateurs personnels, les réseaux de communication et l’hypertext. Ceci dans le but de permettre à tous les instituts universitaires du monde de s’échanger des informations instantanément.

Pour ce faire Tim Berners-Lee met au point le protocol HTTP (Hyper Text Tranfer Protocol) et le langage HTML (Hyper Text Markup Language). Ce langage permet de créer des pages web (comme c’est toujours le cas aujourd’hui). Ces 2 inventions ont marqué la naissance du web. C’est donc l’année 1990 qui signera la disparition d’ARPANET (démilitarisé), remplacé par Internet (civil).

Voici le tout premier serveur web actuellement exposé au musé du CERN (en Suisse). Vous remarquerez la petite étiquette “This machine is a server. DO NOT POWER IT DOWN” (cette machine est un serveur. NE PAS L’ETEINDRE).

Le premier serveur web du cern en suisse
Le tout premier serveur web

Le tout premier site web créé par Tim Berners-Lee en HTML (anciennement hébergé sur l’url http://nxoc01.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html) ressemblait à ceci :

Le tout premier site web d'internet la naissance du web

En 1993 l’université de l’Illinois crée le premier navigateur web graphique nommé Mosaic. Il utilise le protocole HTTP et le langage HTML. C’est à partir de ce moment que la technologie web du CERN devient un modèle mondiale et les mots internet (le réseau) et web (la toile) s’associent dans le langage populaire.

Le premier navigateur web mosaic
Le premier navigateur web graphique nommé Mosaic (1993)

L’éclatement de la bulle internet

À la fin des années 90, les ménages découvrent internet et s’y connectent en masse (368 millions en 2000). Cela s’est produit à une vitesse incroyable. C’est à ce moment là qu’est apparût la bulle internet (également appelée bulle technologique). Cette bulle est une bulle spéculative qui est apparue sur les marchés boursiers autour des valeurs concernant le secteur des technologies et des communications.

On estime que cette bulle internet a commencé après la mise en bourse de la société Netscape. Cette société proposait un navigateur web (Netscape Navigator, qui a été le premier navigateur à rentrer en bourse). La jeune start-up a vu le cours de ses actions passer de 28 à 75 dollars en une journée. Après cette première journée la société a atteint 2,6 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Les jeunes sociétés créés par les geek de la Silicon Valley (et celles d’à travers le monde) rentrèrent en bourse les unes après les autres (certaines ne faisaient même pas encore de chiffre d’affaire). De nombreux investisseurs commençaient à spéculer de manière totalement irrationnelle. Absolument tout le monde s’emballait sur le potentiel que pouvait générer ces nouvelles technologies. Ajoutez à cela que les taux d’intérêt étaient très bas sur ces nouvelles start-up, ce qui renforçait l’attrait pour tous les investisseurs du monde. Sans même vraiment savoir ce qu’ils achetaient, ceux-ci se ruaient sur les actions à la recherche du coup du siècle (tels que l’ont fait Apple ou Microsoft).

Cette chasse aux pépites technologiques a durée 5 ans. Et c’est donc le 13 mars 2000 que l’éclatement de la bulle internet se produisit. Le Nasdaq a commencé sa chute vertigineuse après 5 années de hausse. C’est à partir de ce moment que l’enfer commença, les sociétés informatiques tombèrent les unes après les autres. Les informaticiens et les webmasters en faillite se comptaient au m2 à la Silicon Valley.

Dans la décennie qui s’est ensuite écoulée, les survivants de la bulle internet sont devenus des géants du web. En effet la révolution qui avait été prédite a bien eu lieu (mais celle-ci a juste mis plus de temps à arriver). On peut notamment citer comme sociétés survivantes : Google, Yahoo, Amazon, Ebay, Paypal, et celles plus proches de nous, Meetic, Rue Du Commerce, Free…

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui internet ne cesse de battre des records. Le 17 septembre 2014, le milliardième site web faisait son apparition. Le 1 janvier 2019, internet comptait 4,02 milliards d’internautes connectés.

L’utilisation d’internet ne cesse d’évoluer, en 2019, le trafic d’internet via les appareils mobiles représentait 54% contre 46% pour les ordinateurs.

En espérant que ce petit historique sur internet et sur la naissance du web vous a plu. Restez à l’affût sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) pour de futurs articles sur internet.

1 clap